Financement participatif : Le guide et les conseils importants pour comprendre le financement participatif

Avis à toutes les personnes qui ont envie de lancer un projet de quelque type que ce soit mais qui ont besoin pour cela de financements, on vous parle dans le présent article de ce que l’on nomme le financement participatif.

Vous allez découvrir dans cet article comment fonctionne le mécanisme du financement participatif mais aussi toutes les opportunités qui vous sont ouvertes.

Financement participatif argent

Focus sur le financement participatif

Le financement participatif c’est une excellente façon de faire financer un projet. C’est-à-dire que plutôt que de se lancer dans une campagne de recherche d’argent.

Une sorte de levée de fonds traditionnel. Vous allez pouvoir demander à vos proches mais aussi à des amis d’amis, et des amis d’amis d’amis qui croient dans votre projet, votre rêve de vous donner un peu d’argent.

En d’autres termes, vous ne négociez pas un prêt d’argent avec une banque ou un investisseur mais vous pitchez et cherchez à convaincre des personnes lambda.

L’économie solidaire : les principes

Le concept clef qui se cache derrière cette idée de crowdfunding, mot anglais que l’on retrouve de plus en plus souvent dans le vocabulaire francophone, c’est l’économie solidaire.

Parce qu’on sait qu’il peut être très difficile de convaincre un établissement bancaire de vous prêter de l’argent et des fonds pour un projet, une entreprise que vous souhaitez lancer, etc.

Alors, il peut être plus intéressant de compter sur des personnes comme tout le monde.

On vous parle plus en détail du financement participatif ci-dessous.

Le crowdfunding : le cadre réglementaire

Comment vous y prendre pour vos campagnes ?

Face à la croissance exponentielle du crowdfunding, on observe que la loi doit s’adapter. Aussi, chaque année sont organisées ce que l’on appelle des assises du financement participatif.

C’est lors de ces moments que le centre des finances publiques, entre autres acteurs, est en mesure de chercher à relever les seuils pour les prêteurs, par exemple.

On vous conseille notamment de vous lancer en ayant bien observé quels sont les montants maximum qui sont possibles, mais aussi les minimum.

C’est pour mieux gérer tous ces projets de financement que la direction générale des finances publiques doit intervenir pour toujours mieux encadrer. Et donc s’adapter à la façon dont les personnes financent leur(s) projet(s) de plus en plus de nos jours.

Les bases pour comprendre le financement participatif

Pour reprendre les choses depuis le début.

Le financement participatif que l’on appelle également le crowdfunding est une façon de faire financer par tout le monde un projet.

Vous présentez votre projet, avec photos, site et éventuellement vidéo à l’appui, sur une plateforme dédiée au téléchargement.

Évidemment, cette plateforme prend une commission. À vous de vous renseigner sur le montant de celle-ci.

Ajoutons, à cela que vous pouvez - et même devez - vous renseigner régulièrement sur les seuils réglementaires, minimum mais surtout maximum, de prêt.

Ce sont les finances publiques (fed finance) qui interviennent sur ce point.

Alors, soyez alerte sur le cadre légal, soignez bien la présentation de votre projet et reposez-vous sur le partage de votre demande de financement participatif par vos cercles d’amis et de proches.